Correspondance scolaire internationale

Correspondance scolaire internationale

A l’occasion de la fête de l’école, les élèves de CP du groupe scolaire Ferdinand Buisson de Boulogne Billancourt (92) ont organisé une vente de livres au profit de la bibliothèque scolaire de leurs correspondants au Sénégal.

Les enfants ont été très fiers de remettre une centaine de livres à l’association VERSO qui se chargera de les emporter au Sénégal. 


Les panneaux  rédigés par les élèves présentaient la correspondance scolaire internationale menée tout au long de l’année avec une classe de Gaé, et expliquaient les objectifs de cette action.


Les élèves pourront continuer leurs échanges l’année prochaine car l’enseignante de CE1 s’est engagée à poursuivre la correspondance scolaire.

Derniers échanges de l’année à l’école René Thibault de Bouxières-aux-Dames



Après le troisième et dernier échange de correspondance scolaire effectué début juin, un rendez-vous avait été pris avec 3 classes de l’école René Thibault de Bouxières-aux-Dames pour une matinée d’échanges le vendredi 29 juin. Chacune des classes a pu regarder un film adapté à son niveau, comme cela se pratique à chaque échange de courriers. Après une longue séance de réponses à leurs nombreuses questions, les enfants ont présenté l’exploitation qu’ils ont pu faire avec leur enseignante de ces échanges de correspondances avec leurs camarades sénégalais tout au long de l’année. A la question posée aux trois maitresses : « Entamerez-vous une onzième année de correspondance scolaire à la prochaine rentrée ? », la réponse unanime fut : « Bien entendu ! C’est tellement enrichissant pour les enfants des deux pays ! ».



 

Depuis de nombreuses années, les médias des pays occidentaux ont contribué à donner une image peu objective et peu réaliste des pays en voie de développement.


La correspondance scolaire permet de nuancer et d’améliorer cette perception. La connaissance des conditions de vie quotidienne des enfants avec qui l’on souhaite échanger est indispensable pour corriger les représentations stéréotypées des uns et des autres.

L’échange interscolaire permet ainsi d’établir des relations authentiques entre les jeunes en vue d’une meilleure compréhension et acceptation des différences ethniques, culturelles et sociales, préalables à une démarche solidaire.


Correspondance-IMG4717
VERSO organise et coordonne une correspondance scolaire internationale entre des écoles primaires et maternelles françaises et sénégalaises.


Aujourd’hui, 14 classes sont concernées tant ici que là-bas.


Au rythme de trois échanges par an, les élèves français de Frouard (54), Bouxières-aux-Dames (54), Autreville-sur-Moselle (54), Millery (54), Vandœuvre les Nancy (54), Aubervilliers (93),Badonviller (54) correspondent avec les élèves de Gaé, Bouleydi, N’Diarème et Bokhol au Sénégal.

VERSO met à la disposition des écoles une exposition de 16 panneaux thématiques déclinant les differentes activités d'un village sénégalais

6 films sont accessibles à partir du site de VERSO.

Correspondance DCN1842

 

Correspondance IMG4858

Les enfants ont découvert la vie des jeunes sénégalais.

Champey

Photo Est Républicain


Vendredi dernier, les petits élèves de l’école de Champey ont eu la surprise de recevoir la visite de deux enfants sénégalais : Bintou et Abdouharim. A la demande de Cédric Jeandel, deux membres de l’association VERSO leur ont présenté un film qui avait été tourné dans le village de N’Diarem Walo, un village du nord du Sénégal Film qui les a plongés dans un univers très différent du leur, dans ce village d’agriculteurs et de pêcheurs, et les questions ont fusé sur la vie de ces deux enfants.
Et pour terminer la séance, comme c’était dans l’école la semaine du goût, les enfants ont pu déguster du bissap, boisson faite avec des fleurs d’hibiscus, que beaucoup ont trouvé délicieuse. Pour la rentrée prochaine, une correspondance est envisagée entre une école sénégalaise et le Périscolaire. Une rencontre qui a donc été très enrichissant.